Livraison France offerte dès 80€ de shopping

Grand Duc - F. Pompon

Grand Duc - F. Pompon

Prix normal
€50,00
Prix réduit
€50,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Moulage en résine patinée à la main

Livrée avec une brochure explicative.

 

Dimensions approximatives : hauteur 17 cm

 

François Pompon (Saulieu 1855 - Paris 1933)

François Pompon a passé la plus grande partie de sa vie au service d'autres artistes et est entré à l'Ecole des Beaux-Arts de Dijon.

Il entra chez Rodin comme praticien puis dirigea l'atelier de Rodin de 1890 à 1895, pour devenir ensuite l'assistant de René de Saint-Marceaux jusqu'en 1916. À la recherche d'un propre style, il fut largement influencé par la montée du japonisme et son admiration pour l'art égyptien.

Ce n'est qu'à l'âge de 67 ans qu'il accéda à la gloire, avec l'exposition de son célèbre Ours blanc.

Pompon est né à Saulieu dans la Bourgogne française, d’un père ébéniste. Il entre à l’âge de 15 ans au service d’une entreprise de pompes funèbres à Dijon, où il apprend les rudiments de la sculpture. Il fréquente les soir l’École des Beaux Arts. Parti cinq ans plus tard pour Paris, il continue de travailler dan la journée pour un entrepreneur de pompes funèbre, à Montparnasse, et se rend le soir à l’École Nationale des Arts Décoratifs. C’est durant sa formation qu’il rencontre le sculpteur animalier Pierre-Louis Rouillard, probablement la source d’inspiration du travail qui le rendra beaucoup plus tard célèbre. Ce n’est qu’à partir de 1919 que son oeuvre commence à gagner en popularité. Il vend une sculpture de pierre représentant une tourterelle au Musée de Luxembourg puis, deux ans plus tard, trois sculptures animalières en plâtre au Musée de Grenoble. Sa véritable percée n’intervient qu’à l’âge de 67 ans avec l’exposition de l’Ours blanc (plâtre) au Salon des artistes français. Il expose ensuite avec succès à Tokyo et Osaka et son ours de plâtre, devenue célèbres, est réalisé en marbre. Les Presque 300 œuvres que Pompon légua à l’État français à sa mort sont finalement exposées dans le Musée des Beaux Arts à Dijon. Le Musée d’Orsay à Paris possède une collection étendue de modèles en plâtre.